Sports nautiques à Ténès : «La maison du plongeur» sublime les jeunes

  

Les sports nautiques, plus précisément l’activité subaquatique, étaient méconnus du grand public à Ténès. Bien que la population vive tout près d’une des côtes les plus resplendissantes du littoral algérien, ces sports n’étaient pas pratiqués à large échelle, bien au contraire.

Il a fallu que le club de plongée sous-marine, baptisé «La maison du plongeur», fasse son apparition à Ténès, ce qui est une première du genre, pour que les jeunes de la ville adhèrent de façon massive aux activités qu’il propose. En effet, le club connait un engouement patent auprès des jeunes ténésiens, et même de ceux habitant les régions avoisinantes, voire Chlef-ville, située pourtant à plus de 50 km. Et ç ne semble pas s’arrêter parce qu’ils sont de plus en plus nombreux à s’inscrire à ce club qui est affilié à la Fédération algérienne de secourisme, de sauvetage et des activités subaquatiques (FASSAS), pour pratiquer la chasse sous-marine, la plongée sportive ou simplement pour contempler les fonds marins. Des fonds qui sont d’une grande richesse dans la zone littorale de Ténès. Ici, on rencontre des couloirs bordés de coraux entraînés par les courants marins et traversés par une multitude de petits poissons, des mérous qui surveillent du fond de leurs trous, des courbes planant au-dessus d’éventuelles épaves rongées par le temps. C’est un spectacle extraordinaire que seul la mer peut vous procurer.

Un monde nouveau s’ouvre ainsi, devant ces jeunes, pour explorer ces fonds marins en toute sécurité, avec une maitrise et une parfaite connaissance des principes de base de la plongée sous-marine que leur procure ce club, à travers des sessions de formation réalisée par un instructeur professionnelle agréé par la FASSAS.

Initiation à la protection du littoral

Cette formation comprend deux phases : un apprentissage théorique comprenant des notions de physique et une familiarisation avec l’ensemble du matériel utilisé dans la plongée, notamment le procédé méthodique de gréer et d’équiper entièrement une bouteille ainsi que pour l’utiliser sous l’eau dans toutes les circonstances possibles.

L’ensemble de ces équipements (tenues, bouteilles d’oxygène etc.) est fourni par le club. Une fois que les cours théoriques sont bien appris, l’enseignement pratique s’enchaine mettant en application tous les enseignements et les techniques de plongée.

Cette formation est sanctionnée par un diplôme reconnu à l’échelle national,e et peut  faire l’objet d’équivalences internationales auprès de la Confédération Mondiale des Activités Subaquatiques (CMAS) pour pouvoir plonger à l’étranger. Le diplôme en question comprend 3 degrés : P1, P2 et P3 allant de 20m à 50m de profondeur, il est obtenu au bout d’une formation de 3 mois. Cette formation est ouverte à toute personne qui souhaite la suivre sous réserve de remplir certaines conditions d’accessibilité bien précises dont l’aptitude médicale bien sûr, qui est la première à être requise, suivent ensuite les capacités d’accueil du club et d’autres conditions liées à la logistique ou l’hébergement. Les plongeurs stagiaires nous ont affirmés qu’«il y a du poisson, du beau poisson sur nos côtes qui sont malheureusement polluées à une vitesse vertigineuse». Ils recommandent au passage une protection du littoral telle l’interdiction du déversement des eaux usées des villes en mer et la lutte sans relâche contre pêche sauvage.

Le club leur a appris une règle d’or : «Respectez absolument l’environnement délicat qui vous entoure. N’apportez pas de nourriture aux poissons, ne touchez à rien, et attention où vous mettez vos palmes ! La sauvegarde des sites et de leurs occupants dépend de vous». Ce club contribue pleinement à valoriser le littoral de Ténès en le faisant découvrir à la population, c’est un atout sportif et touristique majeur, il reste qu’il faut encourager les jeunes à s’investir dans pareils sports.

 

Lahcene Braïkia